Prachanda veut prendre action contre Bhattarai

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Lors de la dernière réunion du Comité Permanent du PCUN-maoïste, Prachanda a mis de côté les questions organisationnelles et théoriques et a mis en avant une proposition de punir le vice-président Baburam Bhattarai pour avoir parler dans la presse contre la ligne de la révolte du Parti et avoir révélé des informations sensibles.

 

"La façon dont les questions internes au Parti sont arrivées dans les médias est un sujet de préocupation. Il est donc naturel pour le parti de commencer à débattre cette question," aurait affirmé un membre du Comité au journal MyRepublica.com.

 

Dans une interview, Bhattarai a affirmé qu'il était toujours possible de conclure le processus de paix et l'écriture de la constitution et que le parti devait aller sincèrement dans ce sens, ajoutant que Prachanda et Kiran ne croyaient plus dans le processus politique actuel et voulaient le briser complètement.

 

Certains dirigeants opposés à la ligne de Bhattarai se sont quand même opposés à l'ouverture de ce débat. "Nous avons trop de questions organisationnelles à régler. Je ne comprend pas pourquoi cette question est abordée," aurait affirmé Biplab, un dirigeant défendant la ligne de la révolte populaire.

 

Selon MyRepublica.com, Biplab aurait critiqué Prachanda pour avoir dévié de la décision de la réunion de Palungtar. "La dernière réunion du Comité Central devait débattre les choses. Mais le document du président est passé sans discussion." Le secrétaire du Parti, Gaurav, aurait émis les mêmes critiques.

 

Aucune décision n'aurait été prise.

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article