Prachanda à l'Assemblée Générale de l'ONU

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Prime Minister Pushpa Kamal Dahal addressing the UN General Assembly session in New York Friday night, Sept 26 08. nepalnews.com (Photo source: UN) Le premier ministre Prachanda a justifié la lutte armée menée depuis 1996 par le PCN-maoïste devant l'Assemblée Générale de l'ONU. Il a affirmé que le mouvement a été lancé pour la libération du peuple "de l'étreinte de la répression ancestrale, du manque, de la marginalisation et de la négligance absolue par la politique existant alors."

S'addressant à la 63ème session de l'Asemblée Générale de l'ONU à New York, le premier ministre Prachanda a affirmé que le peuple népalais avait voté en masse pour son parti avec l'espoir du changement.

"Ils ont voté en faveur du changement et de la transformation pour lesquels mon propre parti s'est battu tant d'années," a t'il dit.

Prachanda en a profité pour parler des Pays les Moins Développés (PMD). "Nous avons besoin de créer un régime commun mais des responsabilités différenciées, dans lesquelles les pays développés allégeront le fardeau de l'adaptation dans les pays vulnérables, comme les pays les moins développées et les petites îles."

Il a élaboré plus profondément lors d'une Table Ronde sur la Pauvreté et la Faim dans le cadre des Objectifs duMillénaire pour le Développement à cette même AG de l'ONU.

Il a affirmé que "faire que la pauvreté deveinne histoire" resterait une coquille vide tant qu'il ny aura pas un soutien et une coopération sincères des pays développés.

Il a ajouté que malgré les promesses de la communauté internationale de s'occuper de la pauvreté, la faim, les maladies et beaucoup des défis du dévelopement auxquels se confronte le monde," il est ironique que plus d'un milliard de gens, le soit-disant "milliard inférieur", surtout dans les pays en voie de développement, sont toujours coincés dans des conditions de pauvreté écrasantes avec un revenu de moins de 1$ par jour."

Il a appelé ceci "indigne de la civilisation humaine contemporaine, qui a tant de richesses et de prospérité à sa disposition."

Prachanda a également reproché aux pays développés de ne fournir que 0,28% de leur PIB à l'aide au développement, contre leur promesse d'en forunir 0,7%, ajoutant que l'aide au développeme a décliné en termes actuels.

"La plupart des pays les moins développés sont toujours en dehors des initiatives d'allégement des dettes," a t'il dit. "Sous ces conditions, l'objectif de réduire la pauvreté et la faim et parvenir aux autres objectifs du millénaire pour le développement sera très difficile à atteindre."

Parlant du Népal, il a affirmé : "Nous devons répondre au problème de l'inégalité et de l'exclusion, qui refuse la distribution des fruits du développement au peuple, qui vit souvent à la périphérie de l'état et de l'économie."

Il a dit que le présent gouvernement était donc dédié à placer le peuple, qui a été traditionnellement marginalisé, au centre de la stratégie de développement et initier des interventions collectives à différents niveaux.

"Nous sentons que les objectifs du millénaire pour le développement ne pourront pas être atteint d'eux-mêmes par tous et plus spécifiquement pas les PMD. Nous pouvons les atteindre uniqueent avec un soutien politique global, des partenariats plus forts et les efforts coordonés de tous. Nos avancées, incluan la réuction de la pauvreté, seront sûrement menacées par la hausse des prix du pétrole et de la nourriture et les menaces du changement climatique."

Elaborant sur le changement climatique, il a affirmé lors de l'AG de l'ONU : "Le monde aura un bénéfice dans la réponse au changement climatique si nous sommes capable d'exploiter les potentiels hydroélectriques énormes du Népal, étant donné que c'est une source d'énergie propre et renouvelable. Pour cela, le Népal est prêt à inviter et à encourager l'investissement dans des projets hydroélectriques."

Il a noté que le Népal était le témoin d'une fonte des glaciers et de modifications du climat et des saisons. "Les montagnes apportent de l'eau essentielle à la vie en aval pour plus d'un milliard de personnes. Elles ont besoin d'être protégées et utilisées proprement afin de contribuer à l'humanité entière."

Sources : NepalNews

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article