Une révolte est nécessaire pour écrire la nouvelle constitution, Prachanda

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

En plusieurs occasions, le président du Parti maoïste, Prachanda, a affirmé qu'une révolte était nécessaire pour s'assurer que le pays puisse bénéficier d'une constitution populaire.

 

"Le combat entre les statu-quoïstes et les révolutionnaires continue encore." "Je peut voit qu'il y a eu des tentatives de conspiration pour faire échouer notre mouvement pour l'Indépendance Nationale." "La conspiration est de faire échouer toutes les initiatives prises jusqu'à présent pour construire un Nouveau Népal." "La crise politique actuelle a déjà atteint un nouveau niveau et a déjà affecté tout un chacun dans le pays." "S'il ne nous est pas permi d'écrire la constitution, de mener le processus d'intégration et le processus de paixlogique à sa fin logique, nous serons forcés de mener une révolte."

 

"Certaines forces conspirent à la dissolution de l'assemblée constituante car ils craignent une constitution positive pour les maoïstes."

Publié dans Actualités du Népal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article