Sur l'élection de Khanal au poste de premier ministre

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Si Khanal, président de l'UML, a été élu, c'est bel et bien parce que Prachanda s'est retiré de la course au siège de premier ministre. Les deux hommes avaient en fait conclu un accord de 7 points, révélé par la presse hier, dont voici le contenu : 

 

  1. Khanal et Prachanda dirigeront le gouvernement l'un après l'autre, Khanal commençant.
  2. Khanal et Prachanda dirigeront le mécanisme de direction du gouvernement l'un après l'autre, Prachanda commençant.
  3. Ou bien une force exclusive pour l'Armée Populaire de Libération maoïste sera formée ou bien une force incluant pour moitié des combattants de l'APL et des forces de sécurité de l'Etat sera formée pour résoudre la question de l'intégration de l'armée.
  4. La distribution des ministères sera effectuée sur une base de proportionnalité, y compris pour les ministères de l'Intérieur et de la Défense.
  5. Les deux partis fonctionneront au consensus et une coordination de longue durée sera maintenue.
  6. Les traces des éléments féodaux seront éliminées.
  7. La souveraineté nationale sera renforcée et la nouvelle constitution sera écrite.

Khanal aurait agi sans en informer son Parti, ce qui crée un certain remue-ménage au sein de l'UML. KP Oli, représentant l'aile droite de l'UML, a fait connaître son mécontentement de l'alliance UML-maoïste. Le Congrès Népalais également et a annoncé qu'il resterait dans l'opposition.

 

Pour l'instant, le gouvernement n'a pas été formé car l'UML et le PCUN-maoïste sont en négociation pour se partager les ministères.

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article

Servir_Le_Peuple 09/02/2011 19:33


"Stricte proportionnalité"... ce qui voudrait dire 2 ministres PCNU-m pour un UML, si je ne m'abuse ?