Les décisions du Bureau Politique rendues publiques

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Le PCNU-maoïste a rendu publiques ses décisions après plus de 10 jours de débats.Ce qui suit n'est pas l'intégralité des décisions mais représente ce qui a été publié dans la presse bourgeoise népalaise.

 

Sur la formation d'un nouveau gouvernement

 

"Nous sommes parvenus à la conclusion que la formation d'un gouvernement de consensus est devenue pratiquement impossible. Cependant, nous avons gardé les deux options de gouvernement de majorité et de consensus ouvertes," a affirmé Prachanda.

 

Suite aux nombreux articles publiés dans la presse bourgeoise à propos d'une dispute entre Prachanda et Baburam Bhattarai pour savoir qui dirigera le prochain gouvernement, les deux intéressés ont affirmé clairement que si le Parti devait diriger le prochain gouvernement, le premier ministre serait le dirigeant du Parti. En revanche, ils ont précisé que la décision finale serait prise une fois qu'il sera sûr que le Parti dirige le nouveau gouvernement.

 

A propos de l'accord en trois points de la nuit du 28 mai, et de la future tactique du Parti, Prachanda a affirmé : "Les partis dirigeants ont mal interprété l'accord ; ils manquent de moralité politique et d'honnêteté. Nous ne laisseront pas le gouvernement passer ses politiques et programmes ainsi que son budget tant que le gouvernement actuel ne se sera pas converti en gouvernement intérimaire." Le Parti a également décidé de mener la lutte sur trois fronts : rue, parlement et gouvernement.


Sur l'intégration de l'armée

 

Alors que les partis gouvernementaux demandent aux maoïstes de fixer le nombre de combattants à être intégrés dans les forces de sécurité de l'Etat avant la démission du premier ministre, le Parti maoïste a décidé que tous les combattants doivent être intégrés dans celles-ci. "Les Accords de Paix traitent l'Armée Népalaise et l'Armée Populaire de Libération de manière égale ; l'esprit des Accords de Paix est que l'Armée Népalais doit être démocratisée et l'APL professionnalisée avant de créer une nouvelle force au travers de l'intégration," a affirmé Prachanda.

 

Il a continué en affirmant que les Accords de Paix ne spécifient pas le nombre à intégrer : "L'esprit des Accords de Paix est que tous les combattants vérifiés par l'UNMIN [Missions des Nations Unies au Népal NdT] sont qualifiés pour l'intégration."

 

Le Parti a décidé de mener le processus d'intégration, le processus de paix et le processus d'écriture de la constitution en même temps.

 

Les gouvernements parallèles ressuscités

 

Le Bureau Politique du Parti maoïste a décidé de ressusciter ses "gouvernements populaires" aux niveaux central et local. Prachanda a affirmé que le Parti avait pris cette décision en vue de l'augmentation rapide de cas de corruption, d'inflation et de faibles conditions de sécurité.

 

Cette décision arrive au moment où les secrétaires des Comités de Développement de Village (organes locaux du pouvoir d'Etat) démissionnent en masse dans plusieurs districts citant des menaces sécuritaires trop importantes pour pouvoir exercer leurs fonctions.

 

La contradiction principale

 

"L'abolition de la monarchie féodale et autocratique et le déroulement des évènements politiques qui a suivi, ont rendu clair que la contradiction principale du Parti a également pris une nouvelle forme...Nous avons conclu que nos contradictions internes et externes ont été fusionnées," affirme la déclaration du Parti distribuée lors de la conférence de presse. Voir à ce sujet l'article de Gaurav : La situation politique actuelle et la politique du Parti.

 

Le sujet sera débattu et entériné lors du prochain plenum étendu du Comité Central devant se tenir en septembre 2010. Entre temps, les décisions du Bureau Politique, la ligne et la stratégie du Parti seront portées à tous les échelons et des formations politiques seront menées afin de renforcer la structure organisationnelle et l'unité dans l'action du Parti. De même, les organisations de masse liées au Parti devraient prendre en main les questions les plus brûlantes au sein des masses afin de mener la lutte. Enfin, de nouveaux plans de lutte vont être mis en place pour garantir la sécurité des cadres et dirigeants du Parti (rappelons que depuis l'entrée dans le processus de paix, le Parti maoïste a perdu de nombreux militants en raison d'assassinats ciblés).


Le Front Uni

 

Le Parti va mettre en place un Front Uni rassemblant les forces nationalistes, républicaines et révolutionnaires afin de redonner de l'élan à la lutte pour l'indépendance nationale.


Liens internationaux

 

"En accord avec l'idéologie internationale du prolétariat, nous encouragerons les interractions avec les Communistes révolutionnaires autour du monde et développerons des relations proactives avec eux et nous avons également décidé de hausser la voix contre la répression du peuple dans le monde, y compris en Inde," affirme également la déclaration.

 

 

Publié dans Actualités du Népal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article