Le Parti Communiste Indien - maoïste et le Comité contre les violences policières démentent toute implication dans le déraillement de vendredi dernier

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Publié sur le blog Réveil Communiste :

 

http://southasiarev.files.wordpress.com/2010/06/indiatrain_doomsday_maoist_deny_involvment_revolution_india_cpi-maoist_communism.jpg?w=350

Déclaration du Front démocratique révolutionnaire, traduction GQ

texte original sur South Asia Révolution ici : India – CPI-Maoist and PCAPA: No Involvement in Recent Train Derailment

Hier (28 mai) l'accident tragique du train express Gnaneshwari et d'un train de marchandise qui s'est produit près de Kharagpur au Bengale Occidental, causant la mort de 80 personnes, et plus de 200 blessés, a été attribué par les médias à l'action du PCI (maoïste) et du Comité Populaire Contre les Atrocités policières. Ils ont émis sans scrupule de fausses informations pendant deux jours. Des partis politiques comme le Congrès ou le PCM au pouvoir (Bengale Occidental) ont répercuté ces fausses nouvelles sans vérification aucune. Il est significatif que le ministre de l'intérieur de l'Union indienne n'ait pas tenté de faire porter la responsabilité de la catastrophe au PCI maoïste, et ait nié qu'il y ait la moindre preuve d' explosion d'une bombe,

Le ministre a ordonné une enquête pour examiner l'hypothèse d'un sabotage, Ce jour les dirigeants du PCI maoïste ont démenti dans une longue déclaration toute responsabilité dans la catastrophe ferroviaire, et ont condamné toute action de sabotage qui pourrait être à l'origine de l'accident, de quelque force qu'elle provienne. Ils ont assuré de leurs condoléances les familles despersonnes décédées. Le Comité Populaire a également démenti toute responsabilité de ses activistes. Il soupçonne le PCM d'être mêlé à un sabotage dans une tentative désespérée de discréditer les combattants.

Les médias ont volontairement ignoré la déclaration du PCI maoïste tout en diffusant les fausses informations et les commentaires impliquant les maoïstes. Certains journaux nationaux dont The Hindu ont publié des éditoriaux accusant les maoïstes, de nombreux autres journaux les ont dénoncés comme terroristes. Vont-ils publier maintenant les démentis du PCI maoïste et du Comité Populaire et donner au peuple toute l'information sur les faits? Vont-ils formuler des regrets pour la diffusion de fausses nouvelles?

Ces deux journées de propagande mensongère on été menées dans l'intention de calomnier le PCI maoïste et le Comité Populaire Contre les Atrocités Policières.

 

[...]

G N Saibaba

Revolutionary Democratic Front (RDF)

Commenter cet article