La plénière du Parti approche

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Les derniers préparatifs pour la réunion plénière du PCNU-maoïste prévue le 21 novembre sont en cours.

 

Cette réunion, où seront présents quelques 6.000 cadres maoïstes, revêt une importance toute particulière. Les décisions qui y seront prises influenceront grandement le futur de la révolution népalaise. Trois documents séparés y seront discutés, présentés par Prachanda, le président du Parti, Mohan Baidya 'Kiran' et Baburam Bhattarai, tous deux vices-présidents.

 

Les médias népalais publient tous les jours des éléments à propos des différents papiers mais il est diffcile de savoir ce qui est vrai ou pas. En tout cas, on peut résumer les trois positions comme cela :

 

- Kiran, considéré comme l'aile gauche, affirme que le temps de la révolte a sonné. Analysant la situation actuelle comme une impasse, il argumente en faveur de la préparation de l'insurrection. 

 

- Baburam Bhattarai, considéré comme l'aile droite, affirme qu'il faut continuer le processus de paix et consolider la république bourgeoise. Il se dit pour la révolte, mais à la condition que les réactionnaires sabotent l'ensemble du processus de paix.

 

- Prachanda, considéré comme centriste, affirme qu'il faut continuer le processus de paix tout en préparant la révolte.

 

Après l'annonce que 1200 combattants de l'APL participeront à la plénière, les partis bourgeois et l'Armée Népalaise ont affirmés que la participation de l'APL à la réunion était contraire aux Accords de Paix. Certains ont même affirmé que cela signifierait la rupture du processus de paix ou que les combattants participants ne seraient pas intégrés.

 

Autre sujet d'actualité, l'accusation d'entraîner les maoïstes indiens portée par l'Inde à l'encontre des maoïstes népalais. Leur attaque tombe complètement à l'eau puisque l'Inspecteur Général de la Police du Népal et le Bureau Central d'Espionnage d'Inde ont tous les deux affirmés qu'il n'y avait aucune preuve. Dans le cas du Népal, ce sont les quatre agences de sécurité du pays qui ont mené l'enquête (Police du Népal, Armée Népalaise, Forces de Police Armée et le Département National d'Investigation).

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article

Ollaf 19/11/2010 08:49


Camarades,

Nous avons réalisé il y a 3 semaines une interview du camarade BASANTA du bureau politique du parti maoïste, désirez-vous qu’on vous la communique ?


Des camarades de Partisan (OCML-VP)


Comite de Solidarité Franco-Népalais 21/11/2010 19:14



Oui, envoyez-la sur comitenepal@hotmail.fr . Merci !