La Guerre Populaire est la cause du changement actuel : Prachanda

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Prachanda a affirmé que la "Guerre Populaire maoïste"  est la cause principale du changement actuel dans le pays, ainsi que du réveil de la conscience communale, régionale et de genre.

Il a ajouté que le PCNU-maoïste luttait dans la rue et dans le parlement pour assurer les droits de toutes les communautés marginalisées dans la constitution.

"Quelques forces statu-quoïstes, conservatrices, avancent avec le dessein caché d'empêcher la formation d'une nouvelle constitution en faveur du peuple." "Nous continuons la lutte en restant vigilant d'un tel dessein."

Il a affirmé que le plus grand défi à l'heure actuelle était d'utiliser la phase de transition en faveur du peuple et du pays.

Lors de la cérémonie d'accueil de nouveaux membres du Parti, Prachanda a affirmé que l'ensemble des politique était à un important croisement et que c'était la responsabilité des maoïstes de sauver le processus de paix et l'écriture de la constitution en tant que plus grand parti représenté à l'Assemblée Constituante.

Des dirigeants du Congrès Népalais représentant la communauté Dalit (basses castes ou "intouchables") ont rejoint le Parti maoïste à cette occasion, notamment le Ministre Assistant des Travaux Publics Hari Shanker Pariya. Ce dernier a affirmé que la communauté Dalit avait joué un rôle vital dans le succès de la Guerre Populaire et que le Parti maoïste recevait une nouvelle vigueur avec l'entrée de nouveaux dirigeants Dalits. Il a affirmé qu'il avait quitté le Congrès Népalais en raison du manque de programme en lien avec la libération des Dalits. Il s'est référé aux activités des maoïstes en faveur des Dalits comme raison pour les rejoindre.

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article