L'impasse demeure et s'approfondit

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Lors de la présentation du dernier livre de Kiran "Philosophie Marxiste", Prachanda a affirmé que l'impasse politique actuelle et la perte des acquis de la Guerre Populaire étaient dus à des défis jusque là inconnus.

 

Il a notamment affirmé : "Notre Parti est tombé dans le piège des réactionnaires et des révisionnistes." "Après les accords de paix, il y a eu une augmentation d'activités immorales dans le Parti." "Nous nous sentons comme couverts de boue. Mais ce n'est que dans la boue que les lotus fleurissent."

 

Lors d'un autre évènement ce dimanche, il a affirmé que l'Inde s'opposait à sa candidature au poste de premier ministre comme elle s'était opposée à BP Koirala en 1960 après qu'il se soit rendu en Chine.

 

Il a affirmé que le nouveau processus pour former un nouveau gouvernement prévu pour le 3 février ne mènerait nulle part en raison de l'opposition des partis politiques.

 

"Les maoïstes sont prêts à rester flexibles un maximum en faveur du peuple. Mais le parti est également prêt à rendre coup pour coup." Il a ensuite affirmé que la seule alternative était donc la révolte populaire.

 

De son côté, Hisila Yami "Parbati" a affirmé qu'il faudrait trouver une alternative à la candidature de Prachanda. "Si aucun parti ne nomme de candidat alternatif, il sera difficile d'arriver à un consensus. un individu est plus important qu'un parti dans le processus de bâtir la paix et la constitution. Des alternatives doivent donc être proposées." Elle aproposé son mari Baburam Bhattarai ou le secrétaire général Ram Bahadur Thapa "Badal" comme candidats alternatifs possibles.

 

Selon MyRepublica.com, les deux camps rivaux de Prachanda et Bhattarai accentuent la lutte, pas toujours fraternelle, dans leurs publications respectives. Les médias proches de Prachanda reprochent à Bhattarai d'avoir peur de la révolte alors que les médias proches de Bhattarai reprochent à Prachanda de vouloir garder une main de fer sur le Parti.

Publié dans Actualités du Népal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article