Des divergences croissantes au sein de l'UML

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Il y a quelques jours, Dikendra Rajbanshi, un militant de l'UML qui avait participé à l'insurection de Jhapa en 1972 et avait passé 9 ans en prison sous le régime Panchayat s'est suicidé au siège de l'UML. Il cherchait un travail pour son fils de 21 ans à Katmandou. Face à la négligeance et au manque d'aide de ses camarades de parti, particulièrement des dirigeants, il s'est suicidé.Suite à cet évènement, plusieurs centaines de militants UML de Jhapa ont manifesté contre leur propre parti.

 

De même, les parlementaires UML ont vivement critiqué le parti de ne pas arriver à forger un consensus national et de ne pas assurer l'écriture à temps de la constitution. Les dirigeants de l'UML ont récemment affirmé qu'il serait impossible d'écrire la constitution à temps. En choeur avec le Congrès Népalais, l'UML demande une extension de 6 mois ou un an du mandat de l'Assemblée Constituante.

 

Les maoïstes ont réaffirmé qu'il était toujours possible d'écrire la constitution à temps à l'unique condition que le gouvernement actuel se retire ou soit renversé et soit remplacé par un gouvernement d'unité nationale sous leur direction. De même, ils sont contre l'extension du mandat de l'Assemblée Constituante, à moins qu'ils ne dirigent le gouvernement.

 

Barsha Man Pun 'Ananta', dirigeant maoïste, a affirmé que le peuple pourrait aller jusqu'à enfermer les membres de l'Assemblée Constituante pour qu'ils rédigent la constitution à temps.

 

Les articles continuent d'affluer sur le fait que les maoïstes s'entrainent et se préparent au combat, avec en ligne de mire le 1er mai et la troisième semaine de mai.

 

Prachanda a d'ailleurs réitéré : "Nous ferons tomber ce gouvernement à partir de la rue."

Publié dans Actualités du Népal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> Namaste, je suis en ce moment à Kathmandu et j'étais au milieu de la grève hier, bien que les slogans soient hostiles au gouvernement et que les leaders politiques maoïstes appellent au changement<br /> de gouvernement ou tout du moins à une considération de leurs cause par le gouvernement, je n'ai pas trouvé la manifestation pourrie par de la violence et des actes démesurés (mis à part quelques<br /> rares débordements) contrairement à ce que certains journalistes ou individus ont pu dire ici et là, ne faisant que de jeter de l'huile sur le feu...<br /> Ceci n'est qu'un simple témoignage mais je voulais le préciser.<br /> <br /> Cordialement , Pierro<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci, si tu as des photos ou d'autres témoignages, hésite pas à envoyer sur comitenepal[at]hotmail.fr<br /> <br /> <br /> <br />