Derniers développements politiques au Népal

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

La réunion du Comité Central du Parti Communiste Unifié du Népal - maoïste est en cours. Elle devrait décider des futures tactiques et stratégies du Parti, principalement vis-à-vis de la fin du mandat de l'Assemblée Constituante le 28 mai 2010.

 

Selon des journaux népalais (donc à prendre avec des pincettes), les membres du Comité Central seraient divisés sur la question de l'extension ou non du mandat de l'Assemblée Constituante.

 

Une partie soutiendrait le document présenté par Prachanda qui affirmerait qu'il serait absurde d'abdiquer et d'accepter l'extension du mandat de l'AC maintenant. Il affirme cependant que si la constitution est amendée pour faire place au système de consensus plutôt que majorité/minorité et si le gouvernement actuel démissionne, alors le Parti pourrait accepter une extension de 6 mois du mandat. La position de Prachanda serait donc que le vide créé le 28 mai pourrait mener soit à un nouvel accord d'une nouvelle nature, soit à la révolte populaire.

 

Une autre partie, apparemment groupée autour de Babu Ram Bhattarai, serait plutôt d'avis de tout faire pour empêcher la dissolution de l'Assemblée Constituante, écrire une constitution progressiste et ainsi repousser la révolte populaire à plus tard.

 

Une troisième partie soutiendrait la ligne de Kiran, qui, à la différence de la ligne supposée de Prachanda, serait d'aller directement vers la révolte populaire sans précondition.

 

Le Comité Central a également passé en revue les luttes du Parti durant l'année passée. Le document de Prachanda aurait affirmé qu'il y avait eu des faiblesses et des erreurs durant la grève générale de début mai.

 

Des critiques auraient été portées par certains dirigeants affirmant que certains au sein du Parti auraient adopté un style de vie bourgeois et que cela était contraire à la politique du Parti du prolétariat.

 

Ces rapports sont en tout cas à prendre avec prudence puisque les membres du Comité Central ne pouvaient emporter ni sac, ni téléphone et qu'aucune version papier n'a été distribuée du document de Prachanda.

 

En tout cas, les parlementaires népalais ont enregistré une motion de censure contre la proposition d'amendement de la constitution enregistrée par le gouvernement pour étendre le mandat de l'AC.

 

Une autre nouvelle est que l'Association Nationale des Kamaiyas Libérés (Révolutionnaire) -organisation affiliée aux maoïstes et regroupant les ex-travailleurs forcés/serfs appelés Kamaiyas- a capturé plusieurs centaines d'hectares de terres dans le district de Bardiya ces derniers temps. Au total, ce serait 650 hectares qui auraient été capturés dans le district et qui seraient cultivés collectivement. Selon un des dirigeants de l'ANKL(R), les saisies devraient continuer.

 

Autre nouvelle encore, Madhav Kumar Nepal, premier ministre et dirigeant de l'UML, a affirmé devant le ministre norvégien Erik Solheim qu'il n'avait accepté le principe de l'Assemblée Constituante uniquement parce qu'il pensait que cela amènerait les maoïstes dans la politique parlementaire. "Je n'ai jamais accepté l'idée de l'AC pour écrire la constitution. Il y a d'autres moyens d'écrire la constitution que l'AC." "J'ai accepté l'idée de l'AC pour amadouer les maoïstes et aussi parce que je supposais que ça serait bon pour la nation. Maintenant, les maoïstes essayent de dissoudre l'AC, ce qui est vraiment dégoutant." ...

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article