Bhattarai accueilli par des manifestants

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Au retour de son voyage en Inde, le premier ministre du Népal Baburam Bhattarai a été acueilli par une foule de manifestants arborant des drapeaux noirs, principalement de son propres Parti, le PCUN-maoïste.

 

http://www.ekantipur.com/userfiles/Protest_against_PM_Baburam.jpg

 

Le comité de coordination des organisations soeurs du PCUN-maoïste avaient pris la décision de cette manifestation en s'opposant à l'accord BIPA signé par Bhattarai avec l'Inde lors de son voyage. Le comité a déclaré que cet accord était une traitrise et s'opposait aux intérêts du peuple népalais.

 

Comme l'explique un article de The Red Star : "Selon l'accord BIPA, les institutions du capital national seront détruites et le capital compradore prendra toute la place au Népal. La disparition du capital national et le développement du capital compradore sur ses cendres signifie la mise à mort d'une identité indépendante et du pouvoir souverain au Népal.

 

Les dirigeants et chefs de l'Etat n'ont aucun droit d'entraîner la nation sur le chemin de la destruction et sous le joug hégémonique de l'expansionisme. Le gouvernement a fermé les industries nationales et demande de manière honteuse l'aumône et l'investissement dans le pays."

 

Il faut signaler que le Parti avait ordonné à Bhattarai de ne signer aucun accord lors de son voyage...

 

Gaurav a fermement attaqué Prachanda et Bhattarai en affirmant que puisqu'ils avaient abandonné la voie révolutionnaire, ils n'avaient pas le droit de rester dans le Parti. Il a précisé que les dirigeants qui abandonnaient la voie de la révolution devraient être exclus du Parti.

 

Il a affirmé que la direction maoïste n'était plus sur la voie révolutionnaire même s'ils parlent de révolution pour maintenir leur position dans le Parti.

 

Ceux qui parlent continuement de paix en avandonnant la révolution avant qu'elle ne soit complétée ne peuvent pas être maoïstes.

 

Selon lui, l'Accord de Protection et de Promotion de l'Investissement Bilatéral (BIPA) entre le Népal et l'Inde est anti-national et celui-ci ouvrera les portes aux industries qui échouent en Inde, ce qui amènera le gouvernement vers la banqueroute en devant endurer leurs déficits.

 

"Toutes les entreprises du Bihar et d'Uttar Pradesh en déficit viendront au Népal et demanderont des compensations au gouvernement en montrant leurs déficits."

 

Il a accusé Bhattarai d'être un agent de change de l'Inde.

 

Le Comité Permanent du Parti devant se tenir aujourd'hui mettra en lumière les raisons derrière le changement d'état d'esprit de la direction - la RAW (Research and Analysis Wing), agence d'espionnage de l'Inde ou un autre facteur a t'il indiqué.

 

La réunion décidera si le Parti doit scissioner ou non.

Publié dans Actualités du Népal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article