Le gouvernement se réarme

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Dernièrement, la situation s'est tendue un peu plus encore au Népal. Il s'agit toujours de la question très importante dans toute révolution : celle de l'armée.

Faisons un  petit retour sur les faits. Début mai, Prachanda, premier ministre et président du Parti Communiste du Népal Unifié - maoïste démissionait du gouvernement ainsi que tous les ministres maoïstes. Le gouvernement avait en effet décidé de limoger le chef de l'armée car il ne respectait pas les déicisions du gouvernements. Le président cérémoniel (du Congrès Népalais) avait alors envoyé une lettre au chef de l'armée en lui demandant de rester en place, ce qui lui est constitutionnellement impossible car il ne fait pas partie de l'exécutif. S'en était suivi un blocage de deux mois environ du parlement et des grandes grèves générales dans tout le pays.

Depuis peu, le rôle de l'armée dans la vie politique du pays s'est accru, grâce au gouvernement mené par le PCN-UML. Il y a eu notamment un accord pour que l'Inde fournisse le Népal en arme. Même si le gouvernement dément, la presse affirme que des armes (6 containers) ont déjà commencé à rentrer au Népal le 28 juillet . De plus, l'armée annonçait auparavant vouloir acquérir plus d'une vingtaine de véhicules blindés. Une situation se développe donc qui pourrait aboutir vers une guerre civile.

Au travers du nouveau gouvernement dirigé par l'UML, l'Inde acroit son emprise sur le Népal. La première illustration en est l'épisode du limogage avorté du chef de l'armée (l'Inde s'opposant fortement à son lomgeage), la deuxième illustration est l'annexion de territoires népalais. L'Inde demande maintenant officiellement au Népal de fournir des cartes officielles sur lesquelles des portions entières de territoires népalais deviendraient indiens ! La troisième illustration est cette vente d'arme que le gouvernement dément officiellement mais dont tout le monde semble pourtant être au courant !

La situation risque fort de se tendre et de se polariser ces prochains temps.

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article