La réunion du politburo du PCNU-maoïste pour aujourd'hui

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais


La réunion cruciale du politburo du PCNU-maoïste commençant aujourd'hui discutera de la stratégie pour écrire une consitution en faveur du peuple et des conditions sous laquelle le parti peut diriger un gouvernement national.

La réunion, qui pourrait durer quelques jours, discutera du document politique que le président du parti, Prachanda, présentera à propos de l'évaluation des performances du parti au gouvernement et de la future stratégie à adopter, a indiqué le membre du secrétariat Post Bahadur Bogati.

La réunion discutera également la possibilité d'un gouvernement national sous la direction des maoïstes si le mouvement 'anticonstitutionnel' du président est corrigé.

Les maoïstes maintiennent que le mouvement du président, outrepassant la décision du cabinet dirigé par les maoïstes de limoger le Chef d'Etat Major de l'Armée Rookmangud Katawal, a pour objectif d'imposer la suprématie militaire contre les règles démocratiques, selon Bogati.

"La possibilité des maoïstes de former un gouvernement sera également discutée lors de la réunion car les autres partis ne sont toujours pas capables de donner une forme définitive au cabinet," a ajouté le leader maoïste Bogati.

"Nous n'acceptons pas l'équation selon laquelle le gouvernement actuel a été formé," a affirmé le membre du politburo Hari Bhakta Kandel. "Mais former un nouveau gouvernement selon une nouvelle équation ne peut pas être écarté."

Les leaders du politburo ont affirmé que la réunion annoncera sûrement de nouveaux programmes de protestation contre le mouvement du président. "Nous ne nous dirigerons vers la formation d'un gouvernement que si nous concluons que le bien-être du peuple et la direction donnée par la réunion du parti de Kharipati de décembre peuvent être achevés en formant un gouvernement," a affirmé Kandel.

La réunion de Kharipati avait pris la ligne de la "République Fédérale Populaire Nationale Démocratique " en fusionnant deux documents politiques séparés présentés par Prachanda et le leader radical Mohan Baidya 'Kiran'.

Lors de la réunion des 45 membres du politburo, la faction de Kiran était prête à soulever l'ordre du jour pour la prochaine insurrection afin d'écrire une constitution centrée sur le peuple et institutionnaliser la République Fédérale Populaire Nationale Démocratique.

"Nous ne voyons aucune possibilité de corriger le mouvement du président, il n'y a donc aucune question de former ou de rejoindre le gouvernement," a affirmé le membre du secrétariat CP Gajurel 'Gaurav'. "Il n'y a aucune autre option que la lutte car écrire la constitution requiert une majorité de deux-tiers, or le Congrès Népalais et le PCN-UML ne sont pas prêts à accepter nos demandes et nous ne sommes pas prêts à soutenir leurs opinions," a t'il ajouté.

Gajurel a également affirmé que la réunion du politburo pourrait voir émerger un document politique de la faction radicale si le document de Prachanda n'adresse pas ce problème.

[...]

La réunion discutera également des responsabilités devant être assignées aux différents leaders et de la mobilisation organisationelle.

http://www.kantipuronline.com/kolnews.php?&nid=199455

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article