Vers un accord entre l'UML et les maoïstes ?

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Après 18 jours de formation du gouvernement au milieu du boycott maoïste, les dirigeants du PCN-UML se sont tournés vers les maoïstes. Le premier ministre Madhav Kumar Nepalet le président de l'UML Jhala Nath Khanal ont demandé aux maoïstes de soutenir le gouvernement actuel en s'y joignant.

 

En réponse, les maoïstes ont réitéré leurs positions pour la suprématie civile et contre le mouvement anticonstitutionnel du président. Les maoïstes sont prêts à laisser fonctionner normalement le parlement uniquement si leurs demandes sont passées par le premier ministre Madhav Kumar Nepal devant le parlement.

 

Lors de la réunion entre les deux partis, les maoïstes ont demandé que l'UML ne santionne pas le deuxième de la hiérarchie de l'armée, Kul Bahadur Khadka (que le gouvernement dirigé par les maoïstes avait nommé Chef de l'Armée) et le nomme à une bonne position, qu'ils mettent en congé le chef de l'état major Rookangud Katawa et qu'ils appointent  le Lt General Chhatra Mansingh Gurung chef de l'armée, tout ça le même jour.

 

Le premier ministre et les dirigeants de son parti ont accepté de ne pas sanctionner Khadka et de le nommer à une bonne position mais ils ont dit qu'ils devaient s'entretenir avec le Congrès Népalais à propos de la mise en congé du chef de l'armée.

Les maoïstes ont également demandé au premier ministre d'inclure dans son prochain discours au parlement la dénonciation du mouvement anticonsitutionnel du président. Le premier ministre a répondu qu'il ferait un discours acceptable pour les maoïstes.

Pour démontrer sa bonne foi, le premier ministre a ordonné au QG de l'armée de ne pas initier le processus de sanction contre Khadka. De même, la ministre de la Défense Bidhya Devi Bhandari a ordonné au chef de l'armée Katawal de ne pas mettre en place le tribunal destiné à sanctionner Khadka.

Les maoïstes continueront les manifestations, les blocages, grèves et bhandas tant que leurs demandes ne seront pas satisfaites.

Source : NepalNews, eKantipur

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article