L'agitation contre le président s'intensifie

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Plusieurs manifestations organisées par différentes organisations - la plupart liées aux maoïstes - ont eu lieu ces derniers jours. Cela a mené à plusieurs affrontements, à différents niveaux. Nous allons dresser un petit bilan factuel de ce qui a pu être rapporté par les médias népalais sur Internet.

 

Lors de la visite du premier ministre Madhav Kumar Nepal (PCN-UML) dans son district d'origine, Rautahat (d'où i lavait perdu les élections de l'Assemblée Constituante), des cadres maoïstes avaient sortis les drapeaux noirs. Après leur arrestation, des cadres de l'UML avaient attaqués un cadre maoïste et son fils.  Il est mort vendredi dernier.

 

Samedi, le président de l'UML, Jhala Nath Khana, a ordonné aux cadres de son parti de répliquer s'ils étaient attaqués : "Ne restez pas inactifs si quelqu'un esaye de vous attaquer. C'est la consigne du parti."

 

Vendredi, le PCNU-maoïste a appelé à une grève dans trois districts de l'est du Téraï (plaines du sud) pour protester contre l'acte du président contre la décision de l'ancien gouvernement de limoger le chef de l'armée et contre l'empiètement de territoire népalais par l'Inde. Les axes principaux étaient complètement bloqués, de même que la circulation dans les grandes villes. Les organisateurs de la bandha (grève générale ou blocage général) ont brûlé un véhicule de la grande maison de presse privée Kantipur ainsi que des liasses de journaux.

 

Samedi, le Front de Libération des Tamangs, affilié aux maoïste, a appelé une bhanda dans 10 districts. A Banepa, dans le district de Kavre, les activistes du Front se sont affrontés aux habitants après que les premiers aient brûlé une moto pour avoir défié la bhanda. Un couvre-feu a été mis en place par l'administration locale. Dans ces 10 districts, les routes ont été bloquées ainsi que les commerces (y compris les marchés) et les institutions scolaires. Le Front Républicain Népalais de l'Education, affilié aux maoïstes et regroupant les enseignants, ont également lancé un mouvement de protestation incluant diverses demandes.

De même, le Syndicat Etudiant National Indépendant - Révolutionnaire, affilié aux maoïstes, a lancé de manifestations et des blocages dans tout le pays en protestation du mouvement anti-constitutionnel du président.

Dans la vallée de Katmandou, différentes organisations affiliées aux maoïstes ont également tenu des manifestations et des blocages.

Sources : NepalNews, eKantipur

Publié dans Actualités du Népal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article