Non au dictat des droits de l'hommeoccidentaux : Prachanda

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Lors d'un porgramme organisé dans la capitale mercredi pour célébere la 60ème journée internationale des droits de l'homme, le premier ministre du Népal Prachanda a dit que le Népal n'a pas besoin des droits de l'homme "prescrits" des étrangers mais plutôt que le Népal avait besoin de droits humains "spécifiques au Népal".

"Néanmoins, nous respectons les Standards Internationaux des Droits de l'Homme," a dit Prachanda.

"La notion de Droits de l'Homme est devenue un outil pour les pays puissants de mettre sous pression les pays plus faibles et est également une possibilité d'emploi pour ceux qui sont engagés dans diverses ONG et ONGI associées aux Droits de l'Homme," a dit Prachanda.

"Les occidentaux essayent d'imposer leur propre version des Standards des Droits de l'Homme sur toute la planète, ce qui n'est pas acceptable pour le Népal."

"Dans la siuation actuelle d'érosion de la situation des Droits de l'Homme au Népal, la vieille structure féodale et la structure discriminatoire de l'Etat centralisé sont les principales responsables," a ajouté Prachanda.

"Dans le passé, le Népal a signé diverses conventions mais a échoué à les mettre en pratique à cause du manque de volonté politique," a conclu Prachanda.

http://www.telegraphnepal.com/news_det.php?news_id=4506
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article