Les maoïstes veulent laisser tomber le Congrès Népalais et former le gouvernement par l'Assemblée Constituante

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

La réunion du secrétariat central des maoïstes tenu mardi matin a conclu que le parti ira de l'avant et formera le gouvernement au travers de l'Assemblée Constituante si ses ultimes efforts pour garder en vie l'alliance des sept partis ne portent pas fruit.


Les dirigeants maoïstes ont dit aux journalistes après la réunion qu'ils pensaient qu'il était nécessaire de garder l'unité entre les sept partis qui ont travaillé ensemble pour le processus de paix. Mais ils ont également décidé d'explorer d'autres options si l'impasse politique n'est pas résolue très bientôt.

Après que les maoïstes et l'UML aient accepté de soutenir chacun de leur candidat  pour les postes de premier ministre et de président respectivement, un autre  parti influent de l'alliance des sept partis, le Congrès Népalais, a annoncé qu'il resterait dans l'opposition.

Le Congrès Népalais, pourtant, a demandé qu'un membre de l'opposition soit inclu au Conseil de Sécurité - une demande qui a été catégoriquement rejetée par des Maoïstes et UML. Le Congrès a dit qu'il était nécessaire d'avoir plusieurs sons de cloche au sein du Conseil au moment où le pays va commencer les débats cruciaux à propos de l'intégration des armées [Armée Népalaise et Armée Populaire de Libération NdT].

La réunion du secrétariat central des maoïstes a décidé de faire un autre effort pour un consensus à la prochaine réunion des sept partis qui doit se tenir plus tard dans la journée au secrétariat du parlement, pour une solution à la présente impasse politique.

Le dirigeant maoïste Mohan Baidya a affirmé que la flexibilité de son parti sera basée sur les conditions que les autres partis mettront en avant à la réunion.

Un autre dirigeant maoïste, Dr Baburam Bhattarai a affirmé que le parti proposera le projet de loi pour amender la constitution intérimaire à la session de l'assemblée constituante de mercredi si le gouvernement n'en propose pas un.

Le porte parole du parti Krishna Bahadur Mahara a affirmé qu'ils iraient vers le peuple pour la décision finale si le Congrès Népalais continue à bloquer le processus de formation d'un nouveau gouvernement sous la direction des maoïstes.

La réunion du secrétariat central a été appellée après que le parti ait conclu un accord avec le deuxième plus grand parti communiste, l'UML, afin d'évincer le Congrès Népalais et de former un nouveau gouvernement qui excluera probablement ce dernier.

nepalnews.com sd/ia June 24 08 Traduit par nous mêmes. http://www.nepalnews.com/archive/2008/jun/jun24/news04.php

Publié dans Actualités du Népal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article