Les maoïstes et la police s'affrontent à Butwal ; banda [=fermeture de tous les magasins et de la circulation] dans trois districts

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

RUPANDEHI, 25 mars - Un affrontement entre des cadres du PCN-maoïste et la police a éclaté à Butwal, district de Rupandehi , après que la police ait libéré deux camions qui étaient sous contrôle de la Ligue de Jeunesse Communiste (YCL).

Les maoïstes avaient pris le contrôle des camions la nuit dernière affirmant que le personnel de sécurité importait des armes d'Inde afin de déstabiliser les élections de l'Assemblée Constituante.

La zone du marché de la ville de Butwal est restée tendue à la suite de l'accrochage. Ce dernier a pris une tournure plus violente lorsque les manifestants de la YCL ont lancé des pierres sur le personnel de sécurité en poste sur le site.

Les cadres de la YCL ont mis le feu à une jeep à Kalikanagar à Butwal. [ Nepalnews.com rapporte même qu'un poste de police auait été brûlé, voir plus bas NdT].

[...] Le PCN-maoïste a appelé à une grêve générale dans les districts de Nawalparasi, Rupandehi et Kapilvastu en protestation de cet incident.

Dans un communiqué de presse, les maoïstes ont dit qu'ils continueraient a grêve générale à Butwal jusqu'à cinq heures du soir.

Des centaines de passagers sont restés bloqués à cause de la grêve.

Au même moment, les partis basés au Madesh ont réouvert les places de marché dans le district de Nawalparasi.

Selon le membre du parlement maoïste Bam Dev Chhetri, 40 camions chargés d'armes sont entrés au Népal par l'Inde.

Il prétend que d'autres camions étaient aux alentours de Manigrama, tandis que neuf camions ont disparu lorqus'ils se dirigeaient de Mangram vers Butwal .

Chhetri a affirmé que le sous-superintendant de police Surendra Raut a concédé que les camions transportaient bien des armes après une longue discussion malgré le fait que les Forces de Police Armmées (APF) ont initialement affirmées que les camions étaient chargés avec du matériel électoral.

Au même moment, le superintendant de police de l'APF Bamsi Dahal a annoné que les camions transportaient du matériel électoral.

Dahal a dit que les camions étaient chargés avec l'équipement nécessaire à l'APF c'est à dire des vêtments, matraques et des gaz lacrymogènes.

Pendant ce temps, la YCL a brûlé des pneus et organisé des manifestations dans et autour de Butwal. Après l'intervention de la police, la YCL a même brûlé des postes de police.

Compte rendu et traduction de l'article de Kantipur http://www.kantipuronline.com/kolnews.php?&nid=141882 et de l'article de nepalnews http://www.nepalnews.com/archive/2008/mar/mar25/news02.php

Publié dans Actualités du Népal

Commenter cet article