La répression continue au Bhoutan

Publié le par Comite de Solidarité Franco-Népalais

Au moins quatre Bhoutanais d'origine Népalaise ont été tué et huit arrêtés ce mois-ci par les forces de sécurité Bhoutanaises lors d'opérations menées contre le Parti Communiste du Bhoutan Marxiste Léniniste Maoïste (PCB-MLM) depuis que ce dernier a lancé la lutte armée contre le régime du Druk au Bhoutan, dit le rappaort. Repression continues in Bhutan

Selon l'Organisation des Droits Humains du Bhoutan (ODHB), quatre cadres du PCB-MLM ont été brutalement tués par la Police Royale Bhoutanaise depuis le début des opératons et huit arrêtés dans les districts de Nunai, Daifaim et Sampdrupzongkhar.

Leurs identités ne sont pas encore connues et le gouvernement du Bhoutan n'a pas annoncé leur statut.

"Nous lançons un appel sérieux afin que quiconque en captivité aux mains des forces de sécurité soit traité comme un prisonnier de guerre selon les normes et les conditions internationales. Personne ne doit être torturé et tué inhumainement," a déclaré le Président de ODHB S.B. Subba.

"Nous demandons à tous les concernés de porter cette issue auprès du Gouvernement Royal du Bhoutan immédiatement afin d'éviter aux prisonniers d'être torturés ou de subir des disparitions forcées."

Dans un autre rapport, le régime du Druk soutenu par la majorité [ethnique] Drukpas a déclenché une vague de terreur et de violence contre les nombreux Bhoutanais d'origine Népalaise.

 

Le Katmandhu Post a rapporté que les employeurs Drukpas, suite à la déclaration de la lutte armée par le PCB-MLM, refusent leurs salaires aux Bhoutanais parlant Népalais, alors que les administratifs locaux, pratiquement tous Drukpas, les tabassent sans raison, et certains les menacent même de les forcer à l'exil.

Il doit être mentionné que plus de 100.000 citoyens Bhoutanais d'origine Népalaise languissent dans des camps de réfugiés à l'est du Népal depuis plus de 15 ans après qu'ils aient été expulsés de force de leur pays par le régime du Druk, dans un des pires actes de nettoyage ethnique que la région ait pu observé.

Le leader Bhoutanais Tek Nath Rizal cité quotidiennement disant que 80.000 Bhoutanais d'origine Népalaise se préparaientà partir pour le Népal à cause des durs traitements du gouvernement local ces derniers jours.

 nepalnews.com ag Feb 20 08 Traduit par nous mêmes article original  http://www.nepalnews.com/archive/2008/feb/feb20/news08.php

Commenter cet article